Je m’intéresse depuis quelques temps à la notion de bonheur. Plus précisément la recherche du bonheur au travail. Vaste sujet !
Peut-être même les bases d’une conférence si il y a de la demande…

Dans mes différentes recherches, j’ai été amené à faire un sondage correspondant à une étude menée par le Dr Amy Wrzesniewski. Cette étude indiquait que les employés sont regroupés en 3 catégories principales :

  • jobs : orientation d’emploi (ce qui compte, c’est l’argent)
  • career : orientation professionnelle (ce qui compte, c’est le prestige, le statut social)
  • calling : orientation par vocation (l’emploi a un sens, un but supérieur)

L’étude qui portait sur 135 personnes a montré que les 3 catégories sont réparties à parts égales.

J’ai, pour ma part, eu 132 réponses (mais n’hésitez pas à répondre encore, je mettrais à jour les résultats au fur et à mesure).

Je n’ai pas, pour l’instant, les mêmes résultats. Peut-être est-ce dû au média utilisé pour le sondage (internet) ? En informatique, nous avons la chance d’avoir des métiers que nous pouvons plus ou moins choisir, notre secteur ne connaît pas vraiment de crise.

Mon sondage a 3 questions portant sur les 3 catégories, avec une note de 1 à 4 et une question sur la satisfaction de son travail avec une note de 1 à 10.

Pour les catégories, j’ai choisi de prendre en compte les réponses ayant une note supérieure aux deux autres catégories :

  • jobs : 18%
  • career : 20%
  • calling : 36%

L’Orientation par vocation est ici majoritaire.

Mais le but était surtout de connaître le niveau de satisfaction de chaque catégorie. J’ai donc repris le même principe que les catégories, mais en ajoutant une condition. Une première condition : que la satisfaction au travail soit inférieure ou égale à 5 :

  • jobs : 13%
  • career : 1%
  • calling : 3%

Et enfin, que la satisfaction au travail soit supérieure à 5 :

  • jobs : 18%
  • career : 20%
  • calling : 36%

Ces informations montrent que l’orientation par vocation permet d’avoir une satisfaction plus importante dans son travail. Inversement, il semblerait que l’orientation d’emploi ne permette pas d’avoir une satisfaction à toute épreuve.

N’hésitez pas à commenter ces résultats et à faire suivre le sondage afin d’avoir le plus de réponses possible.

Share This